L'Ostéopathie

Médecine manuelle de prévention et de traitement

Définition de l'ostéopathie

A la fois art, science et technique…
     Un art parce que l’ostéopathie est exercée par des hommes de conviction qui s’appuient sur un concept philosophique forgé par une connaissance approfondie de l’anatomie. Leur pratique manuelle comportant des tests fins construit leur expérience et développe leur intuition pour percevoir déséquilibres et tensions, qu’ils libèrent grâce à leur toucher particulier. Cette pratique du toucher précis, minutieux, exact, est le fondement de l’ostéopathie : l’intervention est parfaitement dosée, c’est la recherche du geste minimum indispensable et bienfaisant.
L’ostéopathie est une science, se référant à l’anatomie, à la physiologie dans le sens le plus large.
L’ostéopathie est une technique, une thérapie uniquement manuelle, différente de la médecine classique. Elle a été pratiquée de façon intuitive par l’homme depuis la haute Egypte, Hippocrate de Cos en Grèce, Claude Gallien à Rome, ou encore Avicenne en Iran….
L’ostéopathie est une médecine.
     Et oui ! En cela qu’elle a sa propre anamnèse (interrogatoire du patient), son propre diagnostic (le diagnostic ostéopathique établi les dysfonctions mécaniques ou énergétiques, primaires ou secondaires) et sa propre thérapeutique (manuelle uniquement), l’ostéopathie est une médecine à part entière.
C’est pour cette raison qu’elle est recommandée pour la plupart des symptômes, des plus « légers » (les troubles dits « fonctionnels ») aux plus graves (dits « organiques »), avec peu de contre-indications, surtout si l’ostéopathe  n’utilise que des techniques douces, ce qui est le cas ici.
Ainsi ses indications vont du « mal de dos » au reflux gastro-œsophagien, de l’entorse de cheville aux troubles hépatobiliaires, des chutes aux migraines… L’accompagnement de pathologies lourdes types cancer ou maladies auto-immunes, en complément du suivi médical traditionnel, est souvent la source de bien-être du patient et de bons résultats thérapeutiques.

Mon approche ostéopathique

 

Après six années d’études au sein d’une école agréée d’ostéopathie, je me suis d’une part orienté vers la prise en charge de la femme enceinte et du nourrisson, avec des formations sur la préparation à la grossesse, sur son suivi ostéopathique et naturel, l’accouchement physiologique et le traitement du nouveau-né et de sa mère.
Mon autre pôle d’intérêt s’est porté vers les sources de l’ostéopathie. J’ai ainsi été formé à l’approche tissulaire par Pierre Tricot, aux traitements de nos ancêtres rebouteux, et maintenant aux systèmes biodynamiques en ostéopathie.

Aujourd’hui mon approche est à la fois ostéopathique globale (tissulaire, structurelle, énergétique, émotionnelle etc…) et naturelle, avec l’utilisation de la phytothérapie, de l’homéopathie, de l’aromathérapie et des arts corporels comme le Qi Gong.