Ostéopathie et enfance

Médecine manuelle globale, un accompagnement dans la durée

Avant la conception

Depuis la naissance du projet d’enfantement, l’ostéopathie peut être d’une grande utilité :

  • Douleurs et dysfonctions gynécologiques, troubles de la fertilité
  • Préparation physique nécessaire (séquelles d’accidents grave, antécédents de grossesse à risque, pathologies chroniques…)

Ostéopathie et grossesse

    Formé par une sage femme à l’accompagnement à la grossesse et à l’accouchement physiologique, je peux vous suivre tout au long de la grossesse, et vous orienter vers les praticiens (sage-femmes, naturopathes, acupuncteurs…) à même de vous offrir un accompagnement complet et adapté à vos besoins.

     Les indications de l’ostéopathie durant la grossesse sont nombreuses, les principales étant les maux de dos (sciatiques, lombalgies, dorsalgies, cervicalgies), les troubles digestifs (nausées-vomissements, constipation), les douleurs ligamentaires, les troubles du sommeil, la fatigue et les maux de tête. La préparation du corps, en particulier du bassin, à la mise au monde est aussi importante : nous vérifions la bonne mobilité des articulations et des structures concernées, notamment neurologiques.

Quand consulter ?

  • En prévention : au début de la grossesse pour vérifier le bon fonctionnement du corps, au second et troisième trimestres pour préparer le venue au monde de votre enfant. check maternité
  • Dès que des symptômes persistent : la grossesse étant une modification profonde du fonctionnement du corps, il est normal d’avoir des troubles légers qui disparaissent en quelques jours. Si une douleur ou autre reste présente, vous pouvez consulter. N’hésitez pas à m’appeler pour demander conseil.
  • Post-partum : après votre accouchement, pour faciliter la récupération physiologique du corps et en soulager les troubles secondaires : sciatiques, fatigue, anémie, etc

Ostéopathie et nourrisson

L’accouchement est le premier des traumatismes pour le bébé : il subit de fortes pressions, doit s’adapter subitement au milieu extérieur (thermorégulation, respiration, lumière…), et doit construire d’un nouveau lien émotionnel à la mère, au père. C’est un bouleversement complet de tout ce qu’il a connu jusqu’ici, que nous pouvons faciliter avec le toucher doux de l’ostéopathe.
L’ostéopathie est aussi une solution majeure au bien-être du nouveau-né, et prend en charge les éventuels maux qui apparaissent durant les premières phases de son développement :

  • troubles du sommeil : difficultés d’endormissement, réveils en panique, éveil prolongé…
  • troubles digestifs : difficultés pour l’allaitement, reflux, gaz…
  • troubles de la statique : torticolis, bébé se jetant en permanence en arrière, tenue de la tête rigide dès les premières semaines, posture « en banane », forme asymétrique de la tête, strabisme…

Quand consulter ?

  • Dès la naissance le nourrisson peut être vu et soigné par des manipulations extrêmement douces, pour un bilan général, et en prévention des futurs troubles.
  • Un bilan est pour moi encore plus indiqué en cas de naissance compliquée ou non-physiologique : péridurale, blocage dans le bassin, utilisation d’instruments type forceps/ventouse, cordon autour du cou (« circulaire »)…
  • Dès que des symptômes persistent : avant de vous dire « ça se remettra tout seul », prenez conseil auprès de l’ostéopathe.
  • En prévention : une visite dans les semaines suivant la naissance puis au moment des grandes évolutions (déplacement, marche, école…) et lors de traumatismes importants ou répétés (chutes, entorses, accidents de voitures, de vélo, opérations chirurgicales, maladie grave ou chronique…).

Ostéopathie et enfance

La petite enfance (2 à 6 ans) et l’enfance proprement dite (de 6 ans à 13 ans) constituent des moments-clés du développement d’un être humain : apprentissage de la parole, entrée à l’école, pratique du sport, changements physiques puis hormonaux avec la puberté, etc. Ces étapes sont importantes, car la façon dont elles sont vécues conditionneront toute une vie d’adulte. La croissance des enfants peut être modifiée à cause d’anciens traumatismes ou de compensations posturales, ces problèmes se manifestant par des difficultés à s’asseoir, à marcher à quatre pattes, à marcher ou à courir : entorses fréquentes, nécessité d’appareillage dentaire, maux de dos, etc.

L’accompagnement ostéopathique peut être utile principalement :

  • suite à des traumatismes (entorses, chutes…), des maladies ayant nécessité des traitements médicamenteux  importantes ou des actes chirurgicaux,
  • dans les troubles de la sphère ORL (surtout à répétition) : reflux, rhinites, sinusites ou otites, etc.
  • pour accompagner un traitement orthodontique, classique ou fonctionnel (ESB, gouttières…),
  • pour éviter ou réguler les troubles de la statique : scolioses, postures, etc.
  • pour soigner les troubles fonctionnels : maux de dos, migraines, ophtalmologie, etc.
  • dans les cas d’inattention, troubles du comportement et du sommeil, mal-être en général
  • lors de l’apparition de douleurs liées à la croissance.

Nous pouvons travailler en synergie avec d’autres professionnels de santé : médecin traitant, spécialiste, naturopathe, podologue postural, orthodontiste…